Entretien professionnel et mise en œuvre de la modulation indemnitaire des personnels de direction : bilan de l’année 2015

Nous remercions le Ministère de nous avoir communiqué le bilan 2015 des entretiens professionnels des personnels de direction et de la déclinaison de la modulation indemnitaire. Au total, en 2015, 3902 entretiens professionnels ont été conduits. Il apparaît que les coefficients appliqués à la part indemnitaire de 2000€ vont de 0 à 3. 80,8% des collègues ont bénéficié du coefficient 1.
Même si l’on observe une tendance positive des adjoints évalués, des disparités demeurent avec le pourcentage de chefs évalués : 59% contre 41% d’adjoints. Un écart persiste entre le pourcentage d’hommes et de femmes évalués : 53% contre 47%. Enfin, les chiffres font apparaître que les personnels de direction des établissements de catégorie 2 ont été moins bien évalués que les autres.
Ces données appellent quelques commentaires et interrogations de notre part :
• Le chiffre des 80,8% de personnels de direction dans la norme n’est guère flatteur pour la profession.
• Ce pourcentage reflète-t-il l’appréciation réelle de nos supérieurs ?
• Comment le Ministère justifie-t-il l’écart entre les évaluations des hommes et de femmes ?
• Le Ministère prévoit il un accompagnement des 11,4% des personnels qui n’ont pas atteint les résultats de base ?
• Comment justifie-t-il aussi l’application de coefficients supérieurs à 1, certains pouvant aller jusqu’à 3 !
• Enfin, le SnU.pden-FSU aimerait savoir si une harmonisation entre académies est prévue, de manière à ce que les adjoints puissent bénéficier d’un traitement équitable sur l’ensemble du territoire, au regard de leurs missions.
Au mieux, comme cela a été proposé dans certaines académies, ne serait-il pas possible qu’une grille soit établie et communiquée, de manière à ce que les personnels puissent avoir un minimum d’explications et qu’ils aient le sentiment d’avoir été évalués de manière équitable ?
Unanimement, les chefs d’établissement conviennent de l’accroissement de la charge de travail et des difficultés rencontrées dans les établissements. Le Ministère peut-il sincèrement estimer que la modulation indemnitaire, qui représente finalement 55€ par mois sur 3 ans, soit une reconnaissance suffisante ?
Le SnU.pden-FSU demande à l’État
• de réintégrer la part résultats de l’IF2R aux domaines responsabilité et fonction indexée sur le coefficient de 3 c’est à dire 2000€ annuel pour tous les personnels,
• de transformer la part indemnitaire en points d’indice,
• de mieux prendre en compte les carrières des femmes et de s’interroger sur les logiques de parcours.
Le SnU.pden-FSU demande également l’application d’une évaluation annuelle, telle que pratiquée pour les autres corps de la fonction publique, indépendante de tout impact sur les rémunérations.
A l’heure de la bienveillance prononcée comme mot d’ordre, la profession toute entière attend qu’un vrai dialogue social s’engage.
Le Bureau national
Paris, le 18 mai 2016

PDF - 115.8 ko
Communiqué suite au CTM mai 2016 - bilan indemnitaire

  • POLITIQUE REGIONALE DE SOUTIEN A L’APPRENTISSAGE … DES PRIMES

    24 mai

    Lors de la rencontre des Proviseurs et comptables des lycées des « Haut de Fance » à Saint Quentin. Le nouveau Vice Président à l’apprentissage Sébastien huyghe a cru bon de présenter cette voie de formation professionnelle en comparaison aves la voie de formation initiale qualifiée de « Rectorale ». L’apprentissage étant selon lui « concret », étant un « élément de lutte contre le décrochage », ancré dans la réalité des entreprises…le tout justifiant des projets de développement massif de ce système. Nous (...)

  • CIRCULAIRE DE RENTREE LYCEE PROFESSIONNEL … la nouveauté est dans le rétroviseur

    25 avril

    Les mesures concernant le lycée professionnel surprennent, dans un premier temps, par leur banalité car souvent pratiquées dans de nombreux établissements : période d’accueil, ajustement de l’orientation, lien avec les collèges proches…
    Fin du compte, pour trouver le « nouveau », il faut le chercher dans la généralisation, en elle-même, de la pratique de nombre de Lycées Professionnels et la volonté d’une administration des initiatives par le « haut » à coup de directives détaillées et de dispositifs (...)

  • Axes de l’intervention du snU.pden-FSU au CTM du 14 mars 2016 sur le point : Bilan social

    5 avril

    BILAN SOCIAL
    1- Effectifs
    Retour aux effectifs de 2006 → insuffisance, cf nombre de faisant fonctions dans de nombreuses académies, absence d’adjoint dans des établissements qui le nécessiteraient.
    Baisse des effectifs des personnels qui interviennent dans des champs dans lesquels les personnels de direction sont fortement impactés : o ASS o Orientation o Éducation
    2- Concours des personnels de direction
    Baisse importante des postes entre 2006 et 2014 : de presque 1200 à un peu plus de (...)


Contact

snU.pden-FSU
Bourse du Travail
Place de la Libération
93016 Bobigny Cedex
Tél. : 06 36 95 35 94
snupden@fsu.fr

Rechercher


Communiqués FSU
- CNH 2016 : beaucoup d’attentes sur (...)
La CNH 2016 se déroule aujourd'hui au palais de (...)
- Droits des personnes LGBT : l’égalité (...)
Obtenir ou défendre des droits est un combat quotidien, (...)
- Construire les mobilisations des 12, 17 (...)
Alors que les salarié-es, les jeunes, les privé-es (...)
Derniers articles parus
- POLITIQUE REGIONALE DE SOUTIEN A L’APPRENTISSA
Lors de la rencontre des Proviseurs et comptables des (...)
- Entretien professionnel et mise en œuvre (...)
Nous remercions le Ministère de nous avoir communiqué le (...)
- Réforme du collège : les chefs d’établissement
Dans son préambule, la circulaire de rentrée insiste sur (...)
- CIRCULAIRE DE RENTREE LYCEE PROFESSIONNEL …
Les mesures concernant le lycée professionnel (...)