>> Accueil / Actualités / Bilan social - Parité Hommes /

Bilan social - Parité Hommes / Femmes - des inégalités persistantes dans le corps des personnels de direction

vendredi 7 avril 2017, par Garncarzyk

Lors du Conseil Technique Ministériel de l’Education Nationale du 5 mars 2017 ont été présentés deux documents de synthèse : le Bilan social et le Rapport de situation comparée entre les femmes et les hommes du ministère de l’Education Nationale.

Le snU.pden-FSU a souligné en cette occasion les inégalités fortes qui perdurent au sein du corps des personnels de direction.
Quelques illustrations :

Si les femmes représentent 48,4% du corps, elles ne représentent plus que :
30,8% des proviseurs de LGT
42,4% des proviseurs de LP
46,2% des principaux
Les femmes sont surreprésentées, aux alentours de 55%, dans les postes d’adjoints.
Ecart des salaires femmes / hommes
Le rapport en faveur des hommes est de 1,05 pour l’indiciaire brut
Le rapport en faveur des hommes est de 1,11 pour l’indemnitaire

L’indemnitaire est plus discriminant

Promotions
50% des promus en première classe sont des femmes
mais seulement 43% pour la hors classe
pas de données sur les ratios promus / promouvables par sexe

Pour compléter le descriptif, nous avons demandé au CTM d’établir un tableau croisé fonction/catégorie d’établissement en distinguant femmes et hommes. Ceci permettrait d’affiner l’analyse en fonction des catégories d’établissement, ce qui constitue un élément important de nos parcours de carrière.

Nous faisons part d’une interrogation : les modalités d’évaluation et de gestion du corps, sans barème, ne constitue-t-il pas une variable importante dans le maintien des écarts femmes/hommes constatés, notamment pour les postes de proviseurs et l’accès à la hors classe ? Nous demanderons à ce que ce point soit étudié dans le groupe de travail, issu du CTM qui se réunira dans les prochaines semaines, dont les objectifs seront de tirer les conséquences des données, riches, contenues dans ces deux rapports.

Nous y demanderons de nouveau que des barèmes soient élaborés pour toutes les opérations de gestion : mutation, promotion, attribution de la part résultats de l’IFRR, afin de permettre à chaque collègue de savoir pourquoi il a bénéficié, ou non, d’un avancement d’une mutation, de tel coefficient de la part résultats liée à son évaluation. Madame Gaudy, Directrice générale des ressources générales, a souligné que toutes les gestions qui sont réalisées sans barème accentuent les écarts femmes / hommes. Nous le rappellerons lors des prochaines rencontres.

Le Bureau national
Paris, le 21 mars 2017

Contact

snU.pden-FSU
Bourse du Travail
Place de la Libération
93016 Bobigny Cedex
Tél. : 06 36 95 35 94
snupden@fsu.fr

Rechercher


Communiqués FSU
- Courrier adressé par la FSU à l’ensemble (...)
Madame la Députée, Monsieur le Député, Vous venez d'être (...)
- N° 201
La revue POUR
- Une nouvelle ère… syndicale !
Il se dit qu'après la longue séquence électorale qui se (...)
Derniers articles parus
- Temps de travail : Les personnels de (...)
Les premiers résultats d’une étude de Georges Fotinos, (...)
- Bac 2017 : une suite de dysfonctionnements
Chaque jour apporte sa liste de nouveaux rebondissements
- Monsieur le Ministre, bâtir l’école de la (...)
Quelle confiance avoir dans cette parole lorsqu’elle (...)
- Elections législatives : quelles orientations
Les élections législatives des 11 et 18 juin constituent (...)