>> Accueil / Le SNUPDEN / Congrès / CONGRES NATIONAL mai 2008 (...) / Droits, Libertés, International

Droits, Libertés, International : (droits de l’homme, laïcité, Europe)

8 motions adoptées par notre congrès à Rennes

jeudi 28 août 2008, par Garncarzyk

Droits, Libertés, International : (droits de l’Homme, laïcité, Europe.)
Congrès National de Rennes 15 et 17 mai

MOTION - Politique sécuritaire et de répression

Le snUpden-FSU s’inquiète et dénonce la politique sécuritaire et de répression menée par l’actuel gouvernement, dans la suite de celle mise en place par l’ancien ministre de l’intérieur, actuel Président de la République. Celle-ci ne peut être une réponse aux problèmes de notre société.
Le développement du fichage (avec en particulier, la mise en place dans l’Education Nationale de logiciels susceptibles d’être consultés par les services de police…), la loi sur la délinquance, l’installation de caméras de surveillance … ne sont pas des réponses appropriées aux difficultés rencontrées par certains. La grosse majorité des élèves dont nous avons la charge ne posent aucun problème et la stigmatisation dès le plus jeune âge ne peut être acceptée. Elle entraîne davantage de la méfiance et le rejet en lieu et place d’une véritable démarche d’éducation.
Le snUpden-FSU invite les personnels de direction :
• à compléter à minima ces divers fichiers électroniques en respect des seuls renseignements exigibles au sein de l’Education Nationale
• à être vigilants sur la nature des informations transmises.
Le snUpden-FSU rencontrera, dans les prochains jours, des syndicats de responsables de l’Éducation Nationale pour lancer avec eux une action commune sur le sujet.

MOTION - Laïcité

La laïcité est actuellement fortement débattue au sein de l’Europe.
Notre République s’est construite grâce à la diversité de ses citoyens qui ont appris à se connaître et à « vivre ensemble ». La Laïcité est un des piliers de ce « vivre ensemble » et elle doit être défendue contre les tentations de la faire reculer en favorisant le Religieux. Elle est le ciment de l’unité nationale et de la mixité sociale qui doivent être une volonté politique se déclinant au quotidien notamment par un emploi qualifié bien rémunéré, de bonnes conditions d’éducation, un logement de qualité, et des schémas de déplacement désenclavant certains quartiers notamment dans les grandes villes…

MOTION - Sans papiers et libre circulation des hommes

La loi initiée par le Président de la République qui permettra de faire « le tri des compétences et des talents » doit être retirée. On ne peut accepter le débauchage des cerveaux ou des bras dans certains pays connaissant des difficultés socio-économiques. L’immigration nécessaire à tout pays doit être menée dans les respects des intérêts des peuples et des personnes concernés. De plus, la présence de ces travailleurs ne doit pas donner lieu au développement du travail clandestin ni être un moyen de pression sur les conditions de travail des autres salariés.
L’arrêt de travail auquel certains sans papiers viennent de participer, a montré que ces personnes exerçaient souvent des métiers dans les secteurs de la restauration, de l’hôtellerie et du nettoyage….où les salaires sont nettement insuffisants. Des emplois vacants existent dans des secteurs caractérisés par de difficiles conditions de travail, par des bas salaires et une forte précarisation. Les sans papiers vivant depuis de nombreuses années sur notre territoire pour certains, participent à la vie économique et sociale. Ils s’acquittent de leurs impôts malgré leur « non existence ». Ces personnes doivent être régularisées sans délai.
Plus généralement, la liberté de circuler, de vivre, de s’installer et de travailler où on le souhaite, doit être un droit pour tout un chacun. Elle ne peut devenir le privilège des citoyens des pays développés qui pourraient installer leurs entreprises où bon leur semble et fermer dans le même temps leurs frontières aux personnes issues de pays en proie à des difficultés économiques.
Les droits reconnus aux citoyens de l’Union Européenne, notamment celui de libre circulation et d’installation, ne peuvent être liés à une clause discriminatoire relative à la naissance dans un de ces pays sans atteinte à l’article premier de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen.
Le snUpden-FSU rappelle que le droit à l’Éducation est un droit fondamental pour tous les jeunes.
Le snUpden-FSU ne peut admettre et tolérer que l’on se serve de l’École pour mettre en œuvre la « politique des quotas », véritable politique d’expulsion menée malgré les engagements du Ministre de l’Éducation Nationale.

MOTION - Palestine Israël : Pour une paix juste et durable entre palestiniens et israéliens

Le snUpden-FSU rappelle que les peuples palestinien et israélien ont le droit de vivre en paix à l’intérieur de frontières sûres définies par la résolution de l’ONU du 22/11/07 et garantissant un état à chaque peuple.
Les populations civiles notamment les enfants et les femmes continuent de vivre au quotidien sous les combats.
Il est urgent que sous l’autorité des Nations Unies des rencontres aient lieu entre les dirigeants des deux peuples avec pour objectif la création à côté d’Israël d’un état palestinien. Les deux peuples doivent réapprendre à vivre ensemble dans la sérénité et la paix. Les citoyens palestiniens et israéliens qui œuvrent pour une paix retrouvée entre les deux peuples doivent être soutenus dans leurs démarches et les instances internationales doivent se mettre à leur disposition.

MOTION - Moyen Orient

L’intervention américaine en Irak et la politique sous contrôle américain au Moyen Orient ont déstabilisé la région. Ce sont les populations civiles, femmes et enfants en premier lieu, qui sont une fois de plus les premières victimes innocentes.
Le snUpden-FSU dénonce une politique qui s’apparente à un véritable crime de guerre.

MOTION - Maghreb

Le développement de l’activité terroriste fournit le prétexte aux dirigeants de certains pays du Maghreb pour poursuivre des politiques répressives. Celles-ci visent principalement les défenseurs des droits de l’homme et ceux qui en rendent compte : les journalistes. Ceci est vrai notamment en Algérie, Maroc et Tunisie.
Le snUpden-FSU rappelle son attachement aux valeurs liées à la démocratie et aux droits de l’homme.

MOTION - Afrique

Des dirigeants conservent par tous les moyens le pouvoir et multiplient les actes autoritaires sans que la communauté internationale dont la France n’élève la voix. Le soutien de notre pays à ces dirigeants ne peut continuer, pas plus que le pillage des matières premières et du sol avec la complicité de dirigeants africains. Les citoyens de ces pays ont le droit de vivre au sein de démocraties suite à des élections libres. Il est urgent que la France revoie ses relations avec ces pays africains.

MOTION - Europe

Le snUpden-FSU déplore le déni de démocratie représenté par l’adoption du Traité de Lisbonne par le Congrès. Comment rendre crédible, dans nos EPLE, l’initiation aux droits démocratiques des peuples quand des chefs de gouvernements masquent le contournement du résultat d’un référendum derrière quelques prétendus aménagements ?
Le Traité de Lisbonne place au centre du système économique le marché et la concurrence « libre et non faussée ».
En ce qui concerne l’Éducation Nationale, elle ne peut être assimilée à un SIEG (Service d’Intérêt Économique et Général) et encore moins à un service marchand.
Le snUpden-FSU ne peut accepter que l’Union Européenne par le biais de ses directives organise l’ouverture et la libéralisation des services publics.
Le snUpden-FSU rappelle son attachement à la Fonction Publique et, en son sein, au Service Public d’Education.

titre documents joints

Contact

snU.pden-FSU
Bourse du Travail
Place de la Libération
93016 Bobigny Cedex
Tél. : 06 36 95 35 94
snupden@fsu.fr

Rechercher


Communiqués FSU
- Courrier adressé par la FSU à l’ensemble (...)
Madame la Députée, Monsieur le Député, Vous venez d'être (...)
- N° 201
La revue POUR
- Une nouvelle ère… syndicale !
Il se dit qu'après la longue séquence électorale qui se (...)
Derniers articles parus
- Temps de travail : Les personnels de (...)
Les premiers résultats d’une étude de Georges Fotinos, (...)
- Bac 2017 : une suite de dysfonctionnements
Chaque jour apporte sa liste de nouveaux rebondissements
- Monsieur le Ministre, bâtir l’école de la (...)
Quelle confiance avoir dans cette parole lorsqu’elle (...)
- Elections législatives : quelles orientations
Les élections législatives des 11 et 18 juin constituent (...)