>> Accueil / Actualités / Fusillade dans un lycée à (...)

Fusillade dans un lycée à Grasse : Solidarité, horreur et inquiétude

jeudi 16 mars 2017, par Garncarzyk

Le snU.pden-FSU comme l’ensemble des Français est horrifié après l’agression du proviseur du lycée Tocqueville de Grasse qui a également fait plusieurs blessés.

Le snU.pden-FSU est soulagé d’apprendre que les blessures de notre collègue Proviseur Hervé PIZZINAT qui a été blessé par un individu armé qui s’est introduit dans l’établissement ne mettent pas sa vie danger et nous lui souhaitons un bon et prompt rétablissement.
Nous sommes toutes et tous confronté-es à des problèmes de violences dans nos établissements, qu’ils touchent les élèves entre eux, les enseignants, les autres personnels.
Les personnels de direction, parce qu’ils représentent l’institution sont régulièrement la cible d’agressions.
Rien ne peut justifier les violences à l’encontre des personnels qui œuvrent au quotidien pour la bonne marche de leur établissement et qui sont parfois les seuls, dans certains secteurs géographiques, à représenter l’Etat, à rappeler les valeurs de la République et la règle.
Le snU.pden-FSU rappelle qu’il a été demandé aux personnels de direction de mettre en œuvre des PPMS avec en filigrane la nécessité de se protéger plus particulièrement contre des risques potentiels d’action terroriste à l’intérieur des établissements, dans la précipitation, sans moyens supplémentaires, sans formation réelle. Chacun le sait, les établissements scolaires n’ont pas été conçus pour faire face à ces risques nouveaux.

Il semblerait que l’acte commis ce jour ne relève pas d’une agression terroriste, néanmoins la violence et les armes portées nous amènent à un même constat :
Nos établissements sont pratiquement tous pourvus de SSI et de systèmes anti intrusion pour se protéger des vols, mais aucun système d’alarme n’a été prévu nationalement pour prévenir en cas d’intrusion terroriste.
Chaque chef d’établissement a porté seul la responsabilité de mettre en œuvre « les moyens les plus appropriés » …
Qu’il faille s’exercer à se protéger est une chose, qu’il faille « bidouiller » des systèmes en est une autre.
Cette situation n’est pas acceptable, il est indispensable que le Ministère de l’Éducation nationale prenne des mesures applicables sur tout le territoire et qui s’imposeraient à tous, comme les normes de sécurité incendie. Les collectivités territoriales de rattachement, propriétaires des locaux devront mettre les moyens financiers pour que des mesures de sécurité efficaces et pérennes soient mises en place.

Le Bureau national
Jeudi 16 mars 2017

Contact

snU.pden-FSU
Bourse du Travail
Place de la Libération
93016 Bobigny Cedex
Tél. : 06 36 95 35 94
snupden@fsu.fr

Rechercher


Communiqués FSU
- Dégradation des locaux de la CFDT : la (...)
La FSU condamne vivement la dégradation du siège de la (...)
- Élections présidentielles : pas une voix (...)
Les résultats du premier tour de l'élection présidentielle
- Attentat à Paris le 20 avril
La FSU exprime sa solidarité avec les policiers, après (...)
Derniers articles parus
- Lettre ouverte aux candidats à l’élection (...)
Madame, Messieurs les candidat-e-s à l’élection (...)
- Bilan social - Parité Hommes / Femmes - (...)
Lors du Conseil Technique Ministériel de l’Education (...)
- Soutien aux personnels de direction de (...)
Le bureau national du snU.pden-FSU, réuni le 29 mars (...)
- 2016-2017 : une organisation générale à la (...)
Lors de la réunion de rentrée du mois d’août, monsieur le (...)