>> Accueil / Commission Technique Ministéri / Intervention du snU.pden-FSU

Intervention du snU.pden-FSU CTM 27-11-2013

Intervention du snU.pden-FSU CTM 27-11-2013 à...

mardi 13 janvier 2015, par Garncarzyk

Intervention du snU.pden-FSU CTM 27-11-2013 à propos de la part modulable de l’indemnité ECLAIR pour les personnels

Le snU.pden-FSU est totalement opposée à cette méthode de gouvernance qui consiste à une fois de plus à introduire des parts modulables liées à l’investissement. Avec le snpi-FSU, le snU.pden-FSU avait appelé leurs collègues à la répartir de manière égalitaire en mars 2012.
Il faut toutefois être pragmatique dans notre métier. Elle existe, elle est allouée aux établissements mais dans des conditions ubuesques.
Que se passe-t-il de fait ? Les chefs d’établissement sont avertis au plus tôt mi-juin de la somme allouée et ont jusqu’au 13 juillet pour la répartir. Ils n’ont aucune lisibilité avant mi-juin, malgré leurs multiples demandes à leur hiérarchie, sur le fait qu’ils disposeront ou non d’une enveloppe ni a fortiori sur son montant.
Les établissements ECLAIR doivent favoriser des projets dynamiques auprès des élèves pour leur réussite. Ils n’ont, dans de nombreuses académies, aucune HSA ou HSE supplémentaire par rapport aux autres types d’établissement. Toute l’année, les chefs d’établissement doivent limiter les projets nécessitant des heures supplémentaires, remplir des multiples dossiers pour tenter d’en récupérer puisqu’ils ne peuvent pas compter sur cette potentielle enveloppe. A la mi-juin ou même fin juin ou début juillet, une somme importante est versée à l’établissement et le chef d’établissement a moins de 3 semaines pour la répartir. Aucune concertation n’est possible à cette période de l’année avec les personnels pour réfléchir à sa répartition.

Le snU.pden-FSU demande une réponse claire dès aujourd’hui : la part modulable sera-t-elle versée ? Si oui, le snU.pden-FSU souhaite que les chefs d’établissement soient informés dès maintenant du montant alloué à leur établissement.

Intervention du snU.pden-FSU CTM 27-11-2013 à propos de la mise en œuvre de l’IFIC

Jusqu’à ce que le système d’IFIC soit supprimé, le snU.pden-fsu demande que l’application ASIE permette de verser l’IFIC à tous les personnels enseignants. Vos statistiques n’ont à cette égard aucune validité quant à la répartition femmes/hommes.
Que se passe-t-il de fait ? Il suffit qu’un enseignant référent ou tuteur exercice une autre mission pour qu’il ne puisse prétendre à l’IFIC. Que fait alors le chef d’établissement ? Il rémunère le professeur en hse à hauteur de l’IFIC et verse à un autre l’IFIC ! Depuis que ce système existe, les Rectorats nous promettent le déblocage d’ASIE ; Nous attendons encore...
Quant à sa répartition part rapport à la part variable, comme il n’y a qu’un référent TICE et qu’un référent Culture par établissement, dans la plupart des académies, le Rectorat verse la même indemnité à tous les établissements. Nous aimerions donc connaître les différents modes de répartition selon les académies.

Intervention snU.pden-FSU CTM 27-11-2013 Décret EPS/AS

Le snU.pden-FSU rappelle son attachement à la défense du sport scolaire, son développement ainsi qu’aux valeurs qui lui sont liées. Le sport scolaire est un enjeu de société majeur. Nous nous félicitons de la présentation de ce décret.
Le snU.pden-fsu rappelle que la présidence des AS par le chef d’établissement fait partie des missions des personnels de direction et qu’il est légitime et nécessaire que chaque chef d’établissement continue à présider l’AS.
Le snU.pden-FSU demande qu’un temps de formation sur « le chef d’établissement président de l’AS » soit systématiquement inscrit dans le cadre de la formation des personnels de direction.

En dehors du décret, le snU.pden-fsu espère que de nouvelles dispositions relatives au fonctionnement de l’UNSS permettront de résoudre les problèmes financiers que connaissent bon nombre d’associations sportives, en particulier celles dans les établissements où il y a peu de licenciés (lycées professionnels par exemple, petits établissements...) Les problèmes d’argent ne doivent pas être un frein au développement des AS et des pratiques sportives dans le cadre scolaire de nos élèves.

PDF - 117.4 ko
Décarations snU.pden CTM 27 novembre 2013
Contact

snU.pden-FSU
Bourse du Travail
Place de la Libération
93016 Bobigny Cedex
Tél. : 06 36 95 35 94
snupden@fsu.fr

Rechercher


Communiqués FSU
- Courrier adressé au Premier Ministre par (...)
Monsieur Edouard PHILIPPE Premier Ministre Hôtel de (...)
- Promotion de l’égalité filles/garçons en (...)
Le PROCEDH* (Programme collectif pour le développement (...)
- Y aura-t-il une GIPA en 2017 ?
Le versement de la GIPA (garantie individuelle de (...)
Derniers articles parus
- Pourquoi adhérer au snU.pden-FSU ?
Parce que nous défendons une école ouverte et démocratique
- Conditions de travail et rémunération : (...)
Blocage du point d’indice, augmentation de la CSG pour (...)
- Cyclades, DNB, AFFELNET : des cafouillages
Franchement, on aimerait pouvoir dire que tout (...)
- Cyclades, DNB, AFFELNET : des cafouillages
Franchement, on aimerait pouvoir dire que tout (...)