>> Accueil / Actualités / NON A L’ALLONGEMENT DE LA (...)

NON A L’ALLONGEMENT DE LA DUREE DE COTISATION OUI A LA SAUVEGARDE DE NOTRE SYSTEME DE RETRAITE

lundi 9 septembre 2013, par Garncarzyk

Après 4 réformes des retraites subies depuis 1993, le Président de la République a annoncé lors de la conférence sociale du 20 juin dernier que l’allongement de la durée de cotisation sera « la mesure la plus juste » face à « cette chance formidable qu’est l’allongement de l’espérance de la vie ». Ce choix est inadmissible car, depuis 1993, les réformes ont déjà réduit les droits à pension de plus de 30% et creusé encore plus l’écart entre les pensions des hommes et celles des femmes.
L’allongement de la durée de cotisation déjà acté a pour conséquence de baisser de façon drastique le niveau de pensions de tous et particulièrement de celles et ceux qui ont eu des carrières incomplètes suite aux périodes de travail temporaire ou pire de chômage.
Un nouvel allongement aura pour conséquence de nouvelles baisses du niveau des pensions de tous, salariés du privé ou du secteur public.

Le gouvernement s’appuie sur l’allongement de la durée de la vie pour justifier l’allongement de la durée de cotisation. Or, nous savons que l’espérance de vie en bonne santé recule dans notre pays depuis quelques années. Ce n’est pas l’allongement de la durée de vie qui est responsable du déficit actuel de notre système de retraite, ce sont les politiques d’austérité menées en Europe qui entraînent un chômage massif avec pour corolaire une importante baisse des cotisations sociales.

Une autre politique doit être menée :
- avec notamment pour la fonction publique la revalorisation du point d’indice et l’augmentation des traitements en particulier les plus faibles. La création d’emplois pérennes est aussi nécessaire afin de permettre à tous les jeunes d’étudier dans de bonnes conditions dans nos établissements.
- dans le privé la revalorisation des salaires et en particulier du SMIC doit être menée, elle permettra de relancer la consommation des ménages qui est l’un des moteurs de l’économie française.
- concernant les actuels retraités, tout recul aura une répercussion immédiate : la baisse de leur consommation avec pour conséquence les reculs de la production et de l’emploi.

Le snU.pden FSU appelle la profession à ne pas programmer de réunion le mardi 10 septembre 2013 afin de permettre aux personnels de participer à la journée nationale d’action interprofessionnelle à l’appel des organisations syndicales (CGT-FO-FSU-SOLIDAIRES)

Paris, le 29 août 2013
Le bureau national

PDF - 123.1 ko
communiqué retraites sept 2013
Contact

snU.pden-FSU
Bourse du Travail
Place de la Libération
93016 Bobigny Cedex
Tél. : 06 36 95 35 94
snupden@fsu.fr

Rechercher


Communiqués FSU
- PPCR : lettre au premier ministre
Monsieur Edouard PHILIPPE Premier Ministre Les Lilas (...)
- Contractuel-les de la Fonction publique (...)
Stage syndical national FSU les 7 et 8 novembre 2017 • (...)
- La FSU condamne l’attentat en Somalie
Les habitant-es de la capitale somalienne Mogadiscio (...)
Derniers articles parus
- Les dossiers du moment : projet de loi (...)
Plusieurs dossiers concernant notre vie au quotidien (...)
- INSTANCE BLANCHET DU 11 OCTOBRE 2017 : (...)
L’ordre du jour de cette instance se compose des (...)
- Mutations 2018 : informations sur les (...)
Pour tout personnel de direction, la mutation est vécue (...)
- En grève le 10 octobre 2017
Le snu.pden-FSU se retrouve dans les motifs de la (...)