>> Accueil / Actualités / NON A LA REPRESSION DES (...)

communiqué de presse de la FSU

NON A LA REPRESSION DES LYCEENS

vendredi 27 mai 2005, par Webmestre SNUPDEN

Le 8 Mars dernier, lors d’une manifestation lycéenne, de nombreux jeunes ont été brutalisés, blessés par des groupes d’une violence extrême. Depuis, plusieurs voix se sont élevées pour demander la mise en place d’une enquête parlementaire. Celle-ci n’a toujours pas eu lieu.

On ne peut donc que s’étonner de la diligence mise par les pouvoirs publics à faire comparaître et à demander des sanctions parfois lourdes, contre une quarantaine de lycéens arrêtés lors de manifestations ultérieures et retenus en garde à vue dans des conditions indignes et que nous dénonçons comme beaucoup d’autres organisations.

La FSU considère comme disproportionnée l’attitude des pouvoirs publics et dénonce leur volonté de présenter comme des délinquants des jeunes qui se sont avant tout opposés à la mise en place d’une réforme unanimement rejetée. Ce comportement des pouvoirs publics traduit, une fois de plus, leur volonté de criminaliser la jeunesse et le mouvement social.

Soucieuse également de ne pas voir l’avenir de ces jeunes lycéens hypothéqué par des poursuites judiciaires, la FSU demande l’abandon de celles-ci, comme le demande le Collectif qui s’est créé à cette occasion.

Paris, le 27 mai 2005

Contact

snU.pden-FSU
Bourse du Travail
Place de la Libération
93016 Bobigny Cedex
Tél. : 06 36 95 35 94
snupden@fsu.fr

Rechercher


Communiqués FSU
- Après les insultes du MEDEF...
La FSU prend acte des excuses de Pierre Gattaz et du (...)
- POUR ELLES infos - septembre 2017
Au sommaire : P.1– Edito P.2– Bibliothèque Marguerite (...)
- Le MEDEF n’a pas le droit d’insulter (...)
Une campagne du MEDEF affiche son mépris pour le service (...)
Derniers articles parus
- cocommuniqué le SIEC "gros sous et (...)

- Conditions de travail, recul du Service (...)
Lors du second tour des Présidentielles en mai dernier, (...)
- La confiance ne se décrète pas, elle se (...)
Après une fin d’année bien difficile marquée par des (...)
- TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU (...)
Les opérations pour les mutations 2018 débuteront très (...)