>> Accueil / Actualités / Réforme du collège : les (...)

Réforme du collège : les chefs d’établissement gèrent les problèmes

mardi 26 avril 2016

Dans son préambule, la circulaire de rentrée insiste sur le fait que l’École doit « devenir plus juste, véritablement démocratique, et incarner pleinement les valeurs d’égalité et de solidarité ».
Le sn U .pden-FSU défend pleinement les valeurs Républicaines, mais dans le contexte de la Réforme du collège, il s’interroge, au-delà des critiques sur le fond de la réforme, sur le sens de ces déclarations.
Une école plus solidaire : particulièrement cette année, les principaux et leurs adjoints ont éprouvé la solitude du chef d’établissement et le manque de soutien de notre institution dans le changement. Bien souvent, ils ont été tenus informés des décisions, comme les enseignants, par la presse. Les différentes déclinaisons académiques des suppressions des sections bi langues et européennes, les positions fluctuantes de nos autorités de tutelle ont mis en difficultés les personnels de direction. Nous aurions apprécié plus de solidarité de la part de notre institution. Au quotidien, ce sont les collègues qui ont géré, apporté des réponses, assuré la continuité du Service public, épaulé les enseignants, trouvé des solutions.
Une école plus juste : bien souvent, il nous a fallu faire passer la Réforme dans un contexte bien difficile : seuils des effectifs par classe en augmentation, moyens en éducation prioritaire en baisse. Malgré cela il nous a fallu expliquer que nous disposions de notre autonomie pour dégager des marges !
Une école « véritablement démocratique » : pour ambitieuse comme elle est présentée par le Gouvernement, cette Réforme qui se veut globale a généré et génère encore de nombreuses tensions. Les textes nous demandent de préparer la Réforme avec le Conseil pédagogique, en concertation avec les enseignants. La préparation de la rentrée 2016 est maintenant bien avancée. Il est indispensable que les apports lors des stages disciplinaires permettent de renforcer la dynamique, lorsqu’elle existe, des équipes en établissement et ne remettent pas en cause les efforts fournis par les équipes.
Si l’École doit « devenir plus juste, véritablement démocratique, et incarner pleinement les valeurs d’égalité et de solidarité », le discours doit s’appliquer à tous les acteurs de l’institution et devenir une réalité pour eux.

Des collèges connaissent des situations de blocage. Une réforme efficace ne peut se mettre en place, dans l’intérêt des élèves, sans la confiance des personnels, sans l’engagement collectif des équipes et des enseignants. Le sn U .pden-FSU appelle à une réelle prise en compte de ces situations et à adopter les mesures qui permettront d’en sortir et favoriser une organisation des enseignements qui prenne sens pour les enseignants et les équipes de direction afin de faire réussir tous les élèves de la République.

Le Bureau national
Paris, le 20 avril 2016

Contact

snU.pden-FSU
Bourse du Travail
Place de la Libération
93016 Bobigny Cedex
Tél. : 06 36 95 35 94
snupden@fsu.fr

Rechercher


Communiqués FSU
- Après les insultes du MEDEF...
La FSU prend acte des excuses de Pierre Gattaz et du (...)
- POUR ELLES infos - septembre 2017
Au sommaire : P.1– Edito P.2– Bibliothèque Marguerite (...)
- Le MEDEF n’a pas le droit d’insulter (...)
Une campagne du MEDEF affiche son mépris pour le service (...)
Derniers articles parus
- PPCR des enseignants : vers quoi veut-on (...)
Curieuse ambiance pour ce séminaire des personnels (...)
- cocommuniqué le SIEC "gros sous et (...)

- Conditions de travail, recul du Service (...)
Lors du second tour des Présidentielles en mai dernier, (...)
- La confiance ne se décrète pas, elle se (...)
Après une fin d’année bien difficile marquée par des (...)