>> Accueil / Actualités / Une rentrée sous tension

Une rentrée sous tension

mardi 6 septembre 2016

Madame la Ministre affirme que l’École s’est donné les moyens de combattre les inégalités. Nous adhérons à cet objectif. Nous contestons le fait que l’école se soit réellement donné les moyens de les combattre.

Si la tendance des recrutements va dans le bon sens en créant des emplois, leur nombre est encore bien en deçà des besoins pour pourvoir tous les postes, assurer un taux de remplacement satisfaisant et surtout permettre à l’éducation prioritaire d’atteindre son objectif de réduction des inégalités sociales. A quand un véritable pré-recrutement pour permettre de pourvoir l’ensemble des postes ouverts aux concours ?

Concrètement, la rentrée vécue par les personnels de direction est dure.
Réforme du collège à mettre en œuvre sans que tous les outils soient disponibles (Livret scolaire unique pas encore implanté dans Siècle), ouverture de classes en lycée, au dernier moment, pour gérer l’afflux des redoublants, professeurs pas encore nommés, partages de postes transformés à la dernière minute, consignes de sécurité paradoxales… Autant d’éléments qui alourdissent une préparation de rentrée bien difficile.

Le climat sécuritaire développe peurs et angoisses tant chez les adultes que les élèves. Seules des perspectives pour une prise en compte globale d’un phénomène complexe pourront redonner force à la raison. La seule démarche sécuritaire ne peut y parvenir. Celle engagée dans les établissements scolaires, au delà des aspects préventifs (pour lesquels les moyens ne sont pas non plus dégagés à la hauteur des discours entendus), doit permettre de développer TOUTES les valeurs de la République dans nos établissements, Liberté, Égalité, Fraternité.

Une tension renforcée par le climat politique. Le passage en force de la « loi travail » ne peut que provoquer une réaction de la jeunesse. Les personnels de direction risquent de se retrouver une nouvelle fois en première ligne pour gérer l’expression de ce mécontentement.

La vigilance et une expression syndicale sont indispensables dans le débat qui s’engage en vue des élections présidentielles. Nous ne pouvons que nous inquiéter de certaines propositions qui émergent et qui se placent à l’antipode de nos convictions. Nous serons particulièrement attentif et actif dans le débat sur une nouvelle réforme du lycée.

Nous vous souhaitons la meilleure année scolaire possible.

Le Bureau national
Paris, le 1 septembre 2016

Contact

snU.pden-FSU
Bourse du Travail
Place de la Libération
93016 Bobigny Cedex
Tél. : 06 36 95 35 94
snupden@fsu.fr

Rechercher


Communiqués FSU
- Courrier adressé par la FSU à l’ensemble (...)
Madame la Députée, Monsieur le Député, Vous venez d'être (...)
- N° 201
La revue POUR
- Une nouvelle ère… syndicale !
Il se dit qu'après la longue séquence électorale qui se (...)
Derniers articles parus
- Temps de travail : Les personnels de (...)
Les premiers résultats d’une étude de Georges Fotinos, (...)
- Bac 2017 : une suite de dysfonctionnements
Chaque jour apporte sa liste de nouveaux rebondissements
- Monsieur le Ministre, bâtir l’école de la (...)
Quelle confiance avoir dans cette parole lorsqu’elle (...)
- Elections législatives : quelles orientations
Les élections législatives des 11 et 18 juin constituent (...)