>> Accueil / Actualités / Vœux 2016 : déblocage du (...)

Vœux 2016 : déblocage du point d’indice, renforcement des services publics, amélioration des conditions de travail ?

vendredi 22 janvier 2016, par Garncarzyk

Le contexte général inquiétant tant sur les plans économique, social qu’international, les conditions de préparation de rentrée moroses ne doivent pas pour autant nous ôter tout espoir de transformation sociale, de revalorisation de nos salaires et de nos condition de travail.

La journée d’action du 26 janvier a cet objectif : provoquer le déblocage du gel du point d’indice et obtenir un engagement gouvernemental plus fort pour le développement d’un service public de qualité.
Pour l’éducation nationale un mot d’ordre complémentaire pour cette journée sera celui du refus d’une réforme mise en place dans des conditions souvent inacceptables.

Le contexte de préparation de rentrée 2016 est également bien morose. Si des créations de poste sont au rendez-vous, elles ne sont pas au niveau des besoins, notamment dans les académies à forte augmentation d’effectifs et dans lesquelles les difficultés sociales sont importantes. L’éducation prioritaire ne verra pas ses moyens augmenter dans toutes les académies.

Au delà du fond de la réforme du collège, les fluctuations des textes réglementaires, programmes,… dont les modifications se succèdent et sont parfois annoncées tout en se faisant attendre ; la formation des enseignants réalisées dans des conditions qui sont parfois inefficaces et inacceptables ; autant d’éléments qui auraient dû être anticipés, réellement négociés pour permettre une préparation de rentrée dans des conditions plus sereines. Des précisions sur les épreuves du Diplôme National du Brevet 2017 doivent impérativement être très rapidement apportées afin de mettre en cohérence les organisations pédagogiques en cours de préparation et les exigences de l’examen.

Malgré ce contexte difficile, il est impératif de faire vivre la démocratie au sein de nos établissements, de construire collectivement, de maintenir la confiance entre les catégories de personnel, notamment entre enseignants et personnels de direction, de maintenir les qualités relationnelles dans nos rapports professionnels quotidiens.

La réforme des régions va également avoir un impact fort sur nos organisations, même si le maintien des périmètres des académies est actuellement acté. L’éloignement des services et des centres de décision régionaux va certainement rendre plus difficile nos relations. Les attributions spécifiques des Recteurs de région ne vont pas non plus dans le sens d’une simplification de la gouvernance académique. Restons également vigilent sur l’accroissement du pouvoir des régions dans le champ de la formation.

Malgré ce contexte pesant et difficile, il est néanmoins indispensable de peser sur les choix gouvernementaux ainsi qu’à tous les échelons décisionnels. Il est indispensable de prendre en main notre avenir, de participer à sa construction.

Le snU.pden-FSU vous adresse ses meilleurs vœux de réussite professionnelle, personnelle ainsi que de victoire dans les actions syndicales auxquelles, avec nous, vous prendrez part dès le 26 janvier pour nos rémunérations.

PDF - 118.1 ko
Contact

snU.pden-FSU
Bourse du Travail
Place de la Libération
93016 Bobigny Cedex
Tél. : 06 36 95 35 94
snupden@fsu.fr

Rechercher


Communiqués FSU
- Communiqué commun de soutien aux cheminots
Les organisations syndicales de la fonction publique (...)
- Laïcité : ne pas dévoyer les valeurs (...)
Dans son discours du 9 avril devant les évêques de (...)
- La FSU engagée et mobilisée pour la (...)
Les comités techniques académiques ont révélé que, (...)
Derniers articles parus
- Nouveau site internet du snupden
Cher-e-s collègues, Nous avons créé un nouveau site (...)
- INSTANCE BLANCHET DU 21/02/2018
COMPTE RENDU REDIGE PAR LE SNUPDEN - FSU Cette (...)
- Action publique 2022 et CITP du 1er (...)
Le premier conseil interministériel de la transformation (...)
- « parcoursup » : Quand on voudrait nous (...)
La génération des bébés de l’an 2000 passe le bac cette (...)